Sauvetage de batraciens à Auffargis

Restons mobilisés pour la biodiversité

Le CHEP se mobilise plus que jamais chaque année (voir en 2023, 2021 ou 2020) pour sauver les batraciens des Yvelines qui traversent les routes en direction des étangs pour se reproduire de Janvier à avril. Cette année, en partenariat avec le Parc Nationale de la Haute vallée de Chevreuse, la classe de BTS GPN (Gestion et Protection de la Nature) et les BAC Pro GMNF ont redoublé d’efforts comme toujours, pour les sauver.

Sauvetage de batraciens à Auffargis
Des étudiants fiers du travail accompli

Les lycéens et étudiants sont intervenus à différentes étapes de la mise en place du capaudrome à Auffargis. Dans un premier temps, la classe de de BTS GPN 2e année a participé avec les bénévoles à la mise en place des bâches. Pour commencer, ils ont creusé une tranchée, planté les piquets et les ont relié entre eux, mis la bâche et ils ont fixé et installé des seaux tous les 3 ou 4 mètres. Ces derniers permettent aux batraciens de se cacher des prédateurs, de mieux gérer leur température corporelle et de garder une certaine humidité.

Dans un second temps, les lycéens en BAC Pro GMNF sont retournés au crapaudrome pour procéder au relevé et comptage. L’opération, consistait chronologiquement à :

  • Assurer la sécurité sur le chantier (panneaux de signalisation routière, cône de chantier…) ;
  • S’équiper correctement (gilets jaunes…) et respecter les consignes de sécurité en bord de route ;
  • Apprendre à manipuler les batraciens (gants en cuir toujours humides…) ;
Sauvetage de batraciens à Auffargis
  • Collecter des amphibiens dans chaque seau dans le sens de l’aller (en direction de l’étang), identification de l’espèce et du sexe puis inscription sur une feuille d’inventaire ;
Sauvetage de batraciens à Auffargis
Equipement respecté
Sauvetage de batraciens à Auffargis
Petit, fragile…et si précieux !
Sauvetage de batraciens à Auffargis
3 groupes étaient mobilisés
  • Traverser la route avec les seaux et relâcher les batraciens après les avoir dénombré.
Sauvetage de batraciens à Auffargis
Tout le monde reste très concentré tout au long du processus

Nos lycéens ont ainsi trouvé des tritons palmés, tritons alpestres, des grenouilles agiles, grenouilles rousses et grenouilles vertes et des crapauds communs).

Trois relevés sont prévus pour nos lycéens. Cette sortie fin février a permis de dénombrer 324 animaux. L’an dernier, à la même période, l’opération avait sauvé des accidents de la route 4 000 batraciens !!!
Les batraciens font partie de la biodiversité à préserver. Rappelons qu’ils régulent les insectes dont les moustiques et participent pleinement à la vie de notre territoire.

D’ailleurs, cette sortie s’inscrit dans l’entraînement à un examen intitulé « Aménagement du territoire« . Tout est dit !

Travail en amont des étudiants de BTS GPN (Gestion et Protection de la Nature) 2e année

Sauvetage de batraciens à Auffargis
Tendre et bien fixer la bâche : un travail d’équipe
Sauvetage de batraciens à Auffargis
Seaux enterrés, piquets plantés : l’opération se concrétise
Sauvetage de batraciens à Auffargis
Le bâton permet aux rongeurs tombés dans le seau de s’échapper